Entreprise en difficulté : comment les identifier, les redresser… ou les vendre

Entreprise en difficulté : comment les identifier, les redresser… ou les vendre

En France, les statistiques démontrent une hausse croissante du nombre d’entreprises en difficulté au fil des ans. Cette année encore, cette constatation reste valide. La plupart des entreprises en faillite ont du mal à tenir le cap, et font face à de véritables instabilités économiques, sociales, politiques… 

Face à ce genre de situation désagréable, des tas de questions se posent. Pourquoi une entreprise est en difficulté ? Comment vendre une entreprise défaillante ? Comment gérer son entreprise en difficulté ? Comment la relancer ? Et surtout, comment pourrait-on aider une entreprise en perte de vitesse ? Cet article répond justement à ces problématiques touchant les entreprises en difficulté financière.

Pourquoi une entreprise est en difficulté ?

Toute entreprise présentant une insolvabilité financière concernant le remboursement de ses prêts, des factures ou des traites est en statut d’entreprise en difficulté. Les raisons qui font qu’une enseigne est soumise à des problèmes peuvent être nombreuses. 

Certaines entreprises sont actuellement en difficultés financières après avoir échoué dans toutes les tentatives pour imposer leur marque sur le marché. Cet échec est encore plus impactant pour le cas des produits consommables. Étant donné que les actifs de l’entreprise dépendent du développement de son secteur d’activité, l’entreprise peut très bien être en difficulté suite à un manque de notoriété sur le marché. 

Pour d’autres entreprises, l’état de cessation de paiement a plutôt comme origine un développement trop rapide et non mesuré de la marque. En effet, il n’est jamais facile de gérer les difficultés qui peuvent impacter le succès d’une entreprise. Une demande croissante exige un meilleur renfort du service client, des supports de vente, des magasins, des entrepôts de stockage, du service après-vente… Dans cette optique, le plan de redressement judiciaire aura surtout pour objectif de renforcer les actifs de l’entreprise, pour faire croître ses activités dans de bonnes conditions. 

Autre raison conduisant aux difficultés d’une entreprise : la méconnaissance des principales règles de gestion, et les impayés. En France, les cas d’impayés touchent un nombre croissant d’entreprises et d’organismes chaque année. Sur le long terme, cette situation peut fragiliser les comptes actifs et la réputation de l’entreprise, conduisant par la suite à l’état de redressement judiciaire, voire le dépôt de bilan. Comment réagir aux difficultés ? Comment y mettre fin ? Vous vous poserez certainement ces questions après avoir défini les raisons de la faillite d’une entreprise.

Comment vendre son entreprise en difficulté ?

Pour se sortir d’affaires, la première des alternatives auxquelles ont accès les dirigeants ou responsables d’une entreprise en difficulté est la revente. Reste à savoir comment vendre une entreprise en difficulté.

Avant de vouloir faire racheter votre entreprise et réaliser la cessation des paiements, il faudrait d’abord assainir et stabiliser sa situation financière. En premier lieu, vous devriez réaliser une liste des dépenses à réduire, puis prendre contact avec tous vos créanciers pour leur faire part de la situation. De cette façon, les fonds de commerce de l’entreprise seront préservés, et vous aurez moins de mal à convaincre le repreneur. 

On devra également prévoir un plan de restructuration avant la reprise d’entreprise en difficulté, pour non seulement redresser l’état financier de cette dernière, mais aussi contribuer à aider au redressement après son départ. Une entreprise en difficulté présentant d’excellentes conditions de vente intéresse toujours des repreneurs potentiellement fiables et sérieux. 

Comment gérer une entreprise en difficulté ?

Si votre entreprise est actuellement en difficulté, vous avez encore une chance de vous en sortir avant la liquidation judiciaire, conduisant à un cas forcé de revente. Comment alors gérer les difficultés de son entreprise ?

Bien avant d’envisager l’emploi de mesures correctives, il faut avant tout identifier toutes les raisons qui font que votre entreprise est en difficulté. C’est uniquement après avoir identifié les véritables sources du problème qu’on pourra agir en conséquence, et améliorer la gestion de son entreprise en restructuration. À ce stade, on pourra recourir à l’aide d’un professionnel, expert en liquidation judiciaire simplifiée et en droit privé, pour vous aider dans la gestion de l’entreprise en faillite, et pour lancer l’ensemble des procédures de redressement. 

Comment relancer une entreprise en difficulté ?

En pratique, pour relancer une entreprise en difficulté, il faudra en premier lieu réduire tous les coûts superflus. La réduction de ces coûts a pour objectif d’identifier les dépenses prioritaires nécessaires au bon développement de l’entreprise, et de stopper toutes les dépenses inutiles. Dans cette même optique, on réduira au maximum toute dépense pouvant être diminuée, en optant pour des alternatives plus économiques. Vous pourriez par exemple regrouper vos achats, choisir les fournisseurs prioritaires, utiliser des supports numériques à la place des supports papier, passer en revue tous les outils payants…

Si les difficultés financières de l’entreprise sont issues d’un manque de volume de vente, sans raison apparente, il sera nécessaire de développer une nouvelle stratégie marketing pour relancer ses activités. Parfois, il suffit de changer son angle d’approche envers ses clients, fournisseurs et prospects pour faire fleurir son business. 

Ces quelques questions pourront aider au redressement et à la relance d’une entreprise en difficulté : que recherchent les clients ? Quelles offres promotionnelles pourrait-on développer prochainement ? Serait-ce intéressant d’utiliser d’autres canaux de communication : réseaux sociaux, journaux, création de sites, salons… ? Que devrait-on changer dans les structures de l’entreprise ?

Dans la plupart des cas, la peur du changement est à l’origine des freins au redressement d’une entreprise soumise à des difficultés. Or, pour se sortir d’une situation contraignante comme l’insolvabilité, il faut se préparer aux changements. Les plus grandes entreprises que l’on connaît actuellement sont d’ailleurs toutes passées par cette étape d’innovation. 

Comment aider une entreprise en difficulté ?

Si la situation devient insupportable et que vous n’arrivez toujours pas à gérer les difficultés de votre entreprise, vous pourriez contracter une aide aux entreprises en faillite. 

Aider au redressement d’une entreprise est possible avec deux options : le mandat ad hoc, et le redressement judiciaire. Recourir à un mandataire ad hoc consiste à solliciter l’aide d’une tierce personne pour l’identification et la gestion des difficultés financières de l’entreprise, auprès d’un tribunal de commerce. Le mandataire ad hoc fera de son mieux pour redresser l’entreprise. 

Le redressement judiciaire est une option disponible en cas de cessation de paiements à la demande de l’entreprise, ou à celle de son créancier. Son principe est assez simple. Au cours d’une période donnée, la trésorerie de l’entreprise en difficulté sera analysée, en vue d’identifier les réelles causes des dysfonctionnements. Par la suite, on devra lancer une procédure de redressement, en mettant au point un plan de restructuration, à tester sur plusieurs semaines. Si le plan porte ses fruits, il sera retenu pour redresser les activités de l’entreprise. En revanche, s’il présente des résultats non fructueux, d’autres solutions seront envisagées.

Recourir à l’aide d’un expert pour redresser son entreprise en difficulté

En résumé, il n’est jamais aisé d’identifier par soi-même les causes réelles à l’origine des difficultés financières de son entreprise. En outre, il est malheureusement facile de se perdre dans la procédure de redressement judiciaire, même pour le cas d’une liquidation judiciaire simplifiée. Pour bénéficier d’une aide sur mesure au redressement de son entreprise en difficulté, vous pouvez solliciter l’aide d’un expert en redressement judiciaire, dont le regard extérieur et détaché saura trouver des solutions auxquelles vous ne pourriez pas forcément penser vous-même.